Structura Maxima d'Olivier PAQUET

Publié le par SarahMoon

Couverture

 

Structura Maxima d'Olivier PAQUET

Quatrième de couverture:

Olivier Paquet, né en 1973, a effectué un parcours universitaire de haut niveau (Sciences-Po, Thèse de Sciences Politiques) qui a alimenté sa réflexion sur la différence et l'altérité. De là à la science-fiction, il ne lui restait qu'un pas à franchir, favorisé par son goût pour la littéra­ture japonaise, qui a développé son intérêt pour la puissance évocatrice dont sont capables nos sens. Sa nouvelle « Synesthésie » (Galaxies, n° 18) a été distinguée par le Grand prix de l'Imaginaire 2002.

     La Structure, c'est un univers vertigineux de poutrelles et de niveaux où s'est développée une civilisation dont les racines se perdent dans la nuit des temps et qui a atteint son point de rupture. Entre la Vapeur, la com­munauté qui produit l'électricité à partir du magma, et les Poutrelles qui, au nom de leur dieu, interdisent l'ouverture du dôme recouvrant la cité, la guerre se prépare.
     Dans cette atmosphère étouffante, Victor Mégare et son fils Jehan cherchent un destin différent. Victimes de la Vapeur et des Poutrelles, ils explorent les origines de cet antagonisme. Que protègent les Poutrelles derrière leurs interdits divins ? Quel but cherche à atteindre la Vapeur en encourageant la Structure tout entière à bouleverser les anciens équilibres ? Et où se trouvent les réponses ? Entre l'ombre et la lumière, dans la vapeur des chaudières et le gigantisme des poutrelles, ou bien derrière le décor, de l'autre côté de la paroi du dôme ?
     Hommage au « Futurisme » italien, un roman à situer entre le baroque des films de Caro et Jeunet et la fureur poétique de Miyazaki.

Illustration de KAIN
FLAMMARION, coll. Imagine n° (42), avril 2003
378 pages, catégorie / prix : 15 €, ISBN : 2-08-068314-4

Commenter cet article