Le Serpent du rêve de Vonda N. McINTYRE

Publié le par SarahMoon

Couverture

 

Le Serpent du rêve de Vonda N. McINTYRE

quatrième de couverture:

  Serpent la guérisseuse a traversé le grand désert pour soigner un enfant malade. Elle soigne avec ses serpents génétiquement modifiés.  Leurs venins peuvent prémunir ou guérir.  L'un d'eux, Sève, venu d'un autre monde, est particulièrement rare et précieux  : il peut accorder le sommeil et endormir la souffrance. Et lorsqu'il est tué par un ignorant, Serpent se sent mutilée, inutile, malgré toute sa science.    Il lui faut partir à travers un monde étrange et désolé, celui du lointain avenir, en quête d'un autre serpent du rêve.    Le Serpent du rêve est un des plus beaux textes de la science-fiction. Il a reçu les prix Hugo, Nebula et Locus, ce qui ne s'était jamais vu.

Titre original : Dreamsnake, 1978
Traduction de Jean BAILHACHE
Illustration de Jackie PATERNOSTER
LIVRE DE POCHE, coll. SF n° 7170, décembre 1994
416 pages, catégorie / prix : 12, ISBN : 2-253-07170-6

Autres éditions   J'AI LU, 1984   ROBERT LAFFONT, 1979

Mon avis personnel:

 Le serpent du rêve est d'abord né sous la forme d'un texte court – récompensé en 1973 par le prix Nebula de la meilleure novelette, puis fut réécrit sous forme de roman raflantun nouveau prix Nebula, avec en primle le prix Hugo et le prix Locus.
      Le serpent du rêve est un livre plein de poésie avec peu d'action ce qui risque de ne pas plaire à tous le monde. D'autant plus que l'arrière plan post-apocalyptique est à peine  esquissé. On ignore les évènements précédents la date et la localisation géographique exacte. L'histoire est essentiellement centré sur les sentiments humains avec certes une certaines mièvreries mais l'exercice est suffisament périlleux et peu entrepris pour bénéficier d'une grande indulgence. 
 Un autre bémol serais à mettre sur l'absence de complexité des personnages secondaires comme Arevin et Melissa qui aurait gagné à être un peu plus fouillé. D'un autre coté c'est leur grande intégrité poussé presque à la caricature, leur bonté intrinsèque et leur amour jusqu'au boutiste qui les raproche des personnages archétypaux des contes de fées et fait toute leur force. 
  Dans l'ensemble je dirais que c'est un bon livre probablement le meuilleur de Vonda McINTYRE.  L'aspect initiatique le rapprochant d'autre part du genre Fantasy, il devrait convenir à un public d'autant plus large et forme une bonne approche de la SF pour un public néophyte.

Résumé: 

 Dans un avenir post-apocalyptique, Serpent vient de devenir guérisseuse et entreprend son année probatoire. Pour cela elle voyagera en compagnie de ses trois serpents dont le venin lui sert à soigner. Malheureusement dans une tribu ou elle tente de soigner un enfant, un homme prend perd en voyant Sève son serpent du rêve et le tue. Serpent profondément blessé part la perte d'un ami cher se sent amputé d'une partie de son être et remet en question sa vocation de Guérisseuse. 
 Car comment exercre sa profession alors qu'il lui manque un de ses serpents? Sève était d'autant plus précieux qu'il était le dispensateur de rêve, celui qui adoucit la vision de la mort, un serpent d'autant plus précieux qu'il venait d'outre-ciel et qu'il n'y en a pas assez pour tous les guérisseurs. 
 La mort dans l'âme elle entreprend le voyage de retrour vers le centre qui l'a formé, abandonnant Arevin un homme dont elle vient de s'éprendre et avec lequel elle aurait pu envisager un avenir si seulement Sève n'avait pas été tué. 
 En chemin elle rencontrera Meredith qu'une chute de cheval vient de  blesser à la colonne vertébrale. Incapable de la soigner elle ne peut même pas adoucir sa fin. Mais elle lui promet de retourner dans sa ville natale annoncer sa mort à sa famille et peut ête obtenir d'eux un autre serpent de rêve puisqu'ils ont des liens avec l'outre-ciel. Mais c'est sans compter sans un mystérieux fou qui la suit et ravage son campement. 

Un mot sur l'auteur:  

Vonda Neel McIntyre (née en 1948 à Louisville, Kentucky) est une écrivaine de science-fiction américaine. Elle a écrit un certain nombre de roman de la série des Star Trek et Star Wars, ainsi que la novellisation du film La Fiancée de Frankenstein, sous le titre La Promise.
Elle a reçu le Prix Nebula en 1974 pour sa nouvelle De brume, d'herbe et de sable, le Prix Hugo, en 1979, et le Prix Nebula du meilleur roman, en 1978, pour son roman Le Serpent du rêve, ainsi que le Pri Nebula du meilleur roman, en 1997, pour son roman La Lune et le Roi-Soleil

 son site http://www.sff.net/people/vonda/

Bibliographie

Romans

  • Loué soit l'exil (1975, The exile waiting)
    Ed. J.C. Lattès, Titres/SF n° 20, 1980.
  • Le serpent du rêve (1978, Dreamsnake)
    Laffont, Ailleurs et Demain, 1979.
    J'ai Lu, Science-fiction n° 1666, 1984.
    Livre de Poche SF, 2ième série n° 7170, 1994.
  • L'effet entropie [Star Trek] (1981, The entropy effect)
    Aréna n° 3, 1990.
    Fleuve Noir, Star Trek n° 42, 1997.
  • La colère de Khan [Star Trek] (1982, The wrath of Khan) [Novelisation]
    J'ai Lu, Science-fiction n° 1396, 1982.
  • Superluminal (1983, Superluminal)
    Opta, CLA n° 123, 1986.
  • A la recherche de Spock [Star Trek] (1984, The search for Spock) [Novelisation]
    Aréna n° 0, 1990.
  • La promise (1985, The Bride) [Novelisation]
    J'ai Lu, Science-fiction n° 1892, 1985.
  • Entreprise, la première mission [Star Trek] (1986, Enterprise : the first adventure)
    Fleuve Noir, Star Trek n° 18, 1994.
  • Enterprise : la première mission [Star Trek] (1986, Enterprise: the first adventure)
    Aréna n° 1, 1989.
  • L'étoile de cristal [Star Wars] (1994, The crystal star)
    Presses de la Cité, 1996.
    Presses-Pocket/Pocket n° 5673, 1998.
    in Star Wars - Tome 3 , Presses de la Cité, Coll. Omnibus, 1999.
    Fleuve Noir, Star Wars n° 26, 2000.
  • La Lune et le Roi-Soleil (1997, The moon and the Sun)
    J'ai Lu, Millénaires n° 6012, 1999.

Nouvelles

  • Seulement la nuit (1971, Only at night)
    in Cauchemars au ralenti, ou douze réalités mal programmées, Casterman, Autre temps, Autres mondes/Anthologies, 1976.
  • De brume, d'herbe et de sable (1973, Of mist, and grass, and sand)
    in Femmes et merveilles, Denoël, Présence du Futur n° 208, 1976.
  • De Source, Séve, et Sable (1973, Of myst, and grass, and sand)
    in La frontière avenir - Anthologie de la science-fiction américaine d'aujourd'hui, Seghers, Constellations, 1975.
  • Génies génétiques (1973, The genius freaks)
    in La femme infinie, Casterman, Autre temps, Autres mondes/Anthologies, 1983.
  • Les montagnes du couchant, les montagnes de l'aube (1974, The mountains of sunset, the mountains of dawns)
    in Opta, Revue Fiction n° 256, 1975.
  • Aztèques (1977, Aztecs) [Court roman]
    in la fosse aux étoiles/Aztèques, Denoël, Coll. Etoiles doubles n° 9, 1984.
  • Flots de feu (1979, Fireflood)
    in Opta, Revue Fiction n° 309, 1980.
  • L'affaire des figures géométriques dans les champs de blé (1995, The adventure of the field theorems)
    in Sherlock Holmes en orbite, L'Atalante, Coll. Bibliothèque de l'évasion, 1999.
  • Point de rupture (?, Breaking point)
    in Opta, Revue Fiction n° 246, 1974.

Commenter cet article