Sept jours pour expier de Walter Jon WILLIAMS

Publié le par SarahMoon

 

Couverture

   
Sept jours pour expier de Walter Jon WILLIAMS

Quatrième de couverture:

  Perdue au fond du Nouveau-Mexique, la petite ville d'Atocha se meurt doucement, oubliée à l'orée du XXIe siècle, même si une secte millénariste a cru y voir des ovnis, même si on y a installé un train futuriste, et même si un centre de recherches en physique quantique s'est récemment installé à ses portes.
     Jusqu'au jour où cet univers provincial seulement rythmé par les prêches du pasteur, la chasse aux braconniers et les rixes du samedi soir, va se détraquer pour Loren Hawn, le chef de la police : fermeture de la mine de cuivre, troubles en ville, alerte au centre de recherches.
     Mais ce n'est encore rien à côté de cet homme qui vient un soir mourir dans ses bras, criblé de balles. Un homme que Loren connaît bien — comme il connaît tout le monde dans le pays. Il se trouve seulement qu'il est déjà mort dans un accident de voiture vingt ans plus tôt...

     A la fois thriller technologique et chronique du Sud profond à la Steinbeck, un roman où l'aventure individuelle témoigne d'un désarroi général : celui d'un monde encore lesté de passé face à un futur déjà en marche.

Titre original : Days of Attonement, 1991
Traduction de Jean BONNEFOY
DENOËL, coll. Présences n° (13), octobre 1993
528 pages, catégorie / prix : 149 FF, ISBN : 2-207-24096-7

Autres éditions   GALLIMARD, 2001

Commenter cet article