Ventus de Karl Schroeder

Publié le par SarahMoon

Ventus

Ventus de KArl Schroeder

Quatrième de couverture:

Dans un futur lointain, l'espèce humaine a colonisé la galaxie. Les intelligences artificielles qu'elle a créées ont fini par s'émanciper, enfantant des entités surpuissantes comme 3340 et Choronzon, de véritables dieux. 3340 a voulu conquérir l'univers, asservir l'humanité. Il a été vaincu par Calandria May, une mercenaire bio-améliorée ; mais le général Armiger, l'âme damnée de 3340, a réussi à survivre. Réfugié sur la planète Ventus, Armiger y prépare la résurrection de son maître. Calandria May et un autre mercenaire, Axel Chan, sont envoyés pour l'empêcher de mener à bien son projet. Pour vaincre Armiger, ils devront percer le secret des Vents, ces
entités intelligentes et meurtrières qui veillent jalousement sur l'équilibre écologique de Ventus. 

Poche: 802 pages
 Editeur : Editions Gallimard (9 novembre 2005) 
Collection : Folio SF 
Langue : Français 
ISBN-10: 2070309479 
ISBN-13: 978-2070309474 

Mon avis personnel: 

 Ventus est le premier roman de Schroeder traduit en france, bien qu'il ai déjà précédemment publié Claus effect coécrit avec David Nickle. Ce roman en apparence prometteur m'a un peu déçu. La quatrième de couverture et la couverture laissaient sous-entendre qu'il s'agissait là d'un space opéra grandiose avec bataille stellaire, combat titanesque entre I.A déifié pour n'être finalement qu'un space opéra. 
 Cela n'en reste pas moins un livre plein de dynamisme ayant une narration irréprochable, les évènements s'enchainent et se croisent sans heurts dans un style plaisant bien que la première partie soit un peu poussive et puissent décourager le lecteur (en particulier s'il prend la dernière version folio SF qui n'est composé que d'un seul volume.) D'autre part le croisement des points de vue (Armiger et Maçon) est parfois un peu soufreteuse, personnellement j'ai trouvé ces passages assez pénibles. L'idée est interessante mais maladroite selon moi. 
 L'auteur aurait d'ailleurs pu tenté d'appronfondir par ce biais le personnage de Maçon qui me semble un peu benêt. Il aurait été interessant de le faire un peu plus évoluer, ou du moins de lui donner un peu plus de profondeur psychologique. Dans l'ensemble les personnages manquent d'ailleurs de profondeur. L'auteur pose des problèmes et apportent des réponses mais l'ensemble n'est qu'à peine effleuré. Dans le cas de Calandria May comme dans celui de l'I.A la voix et d'Armigre se posent la question d'humanité vu de trois point de vue différent. Il aurait été je penses interressant d'entrecroiser un peu plus ce fil conducteur et de confronter les points de vue. 
 J'aurais également aimé voir dévellopper la question des I.A servant de "métaconscience omnipotente" se trouvant en trame de fond. Cela aurait pu entraîner une intéressante réflexion sur la religion qui semblait dans la première partie du moins devoir servir de trame de fond et fut quasiment zappé au final. Par contre très bon point pour la réinterpétation des croyances animistes : les Vents, présents dans chaque animal, chaque brin d'herbe, goutte d'eau ou pierre, donnent une voix à la Nature. 
 Bref un livre décevant à la reflexion qui se laisse néanmoins lire. 

Résumé 

 L'humanité c'est disséminé à travers la galaxie. L'une des planètes où elle c'est posé est Ventus. Un monde ou un lent et complexe processus de terraformation  a échappé au contrôle des hommes. Les Vents des nano-machines gérant un écosystème totalement artificiel ne reconnaissent plus les hommes comme leurs créateurs et ne les tolèrent que dans la mesure ou ils n'altèrent pas leur système. Ventus est donc un monde rupestre ou la technologie est réduite à son minimum. 
C'est là qu'Armiger un homme devenu l'extension d'une I.A 3340 va trouver refuge lorsque son maître sera détruit.  A sa poursuite c'est lancée Calandria May est un autre mercenaire Axel Chan envoyé par une autre I.A Chorozon. Ce dernier craint en effet qu'Armiger n'ai en lui une graine de de ressurection qui permettrait à 3340 de renaître en s'emparant de la puissance des vents. 
  Calandria partira donc à la recherche de Jordan Maçon un jeune garçon en apparrence dénué de tout intérêt mais qui portent à son insus une extension d'Arminger. Elle espère grâce à lui mettre la main sur Arminger et évaluer la menace qu'il représente. 
 Seulement les Vents ne voit pas d'un si bon oeil ces intrusions. Car les Vents sont plus que des machines, elles sont douées de conscience et chez elles deux clans se sont formées: Médiation qui prônent la tolérance des humains et Thalience qui veut éradiquer l'humanité. Jordan qui grâce à son extension peut communiquer avec Médiation devra comprendre les besoins de  l'écosystème vivant et agissant qui s'est affranchi de sa programmation, et s'est doté d'un nouveau langage afin de créer un monde ou l'homme pourra s'inscrire sans nuire aux Vents.

Un mot sur l'auteur: 

Auteur canadien né le 4 septembre  1962 à Brandon au Canada, Karl Schroeder est issu d'une famille mennonite. Bien que ce soit VEntus qui l'ai fait découvrir il est l'auteur de plusieurs dizaines de nouvelless pour diverses revues et anthologies nord-américaine. Deux de ces textes ont d'ailleurs été traduit dans la revue Bifrost (n°26) Son troisième roman permanece primé par l'Aurora Award la plus haute distinction canadienne a érté publié en france par Denoël lune d'encre. Karl scroeder est considéré comme l'une des nouvelles étoiles du space opéra et de la hard science anglo-saxonnes.

son site: http://www.kschroeder.com/

Commenter cet article