appel à texte de la maison d'édition griffe d'encre

Publié le par SarahMoon

« Un proverbe est une formule condensée et incisive qu’il ne faut pas se contenter de lire au premier degré car elle contient une morale ou une vérité d’expérience que l’on juge utile de rappeler. »

Et si c’était le titre d’une nouvelle ?

Griffe d’Encre vous invite à aller puiser l’inspiration dans la « sagesse populaire ». Ajoutez-y un soupçon d’imaginaire (ou plus), mélangez avec un maximum de 50 000 caractères, n’hésitez pas à laisser reposer, soignez la présentation et envoyez le tout à anthologies@griffedencre.fr

Il s’agit d’un appel à textes permanent qui débouchera, en fonction de la récolte, sur une ou plusieurs anthologies. Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive, avec pour chaque proverbe le nombre de textes reçus, ceci afin de vous aider à varier les soumissions.

La notion de proverbe étant parfois subjective, nous nous réservons le droit de refuser ceux qui ne seront pas dans la liste. Aussi, si vous souhaitez en utiliser un autre (nous ne sommes pas contre, loin de là !), mieux vaut nous l’envoyer par mail et attendre notre feu vert avant d’écrire votre nouvelle.

  •  1ère session : sur 14 textes reçus, deux ont été sélectionnés.
  •  2ème session : 25 textes reçus

Prochaine date butoir : le 17 février 2008.

« Les paroles s’en vont, les écrits restent », alors... à vos claviers !

Sélection

  • L’habit ne fait pas le moine
  • La vengeance est un plat qui se mange froid

La Liste des proverbes acceptés

Ce n’est qu’un début.
Cette liste s’étoffera au fil du temps (les derniers proverbes ajoutés sont en bleu et le nombre de textes en cours de sélection pour chaque proverbe est indiqué en (rouge) afin de vous aider à varier les soumissions.

Attention : Nous n’acceptons plus de nouvelles pour les proverbes (indiqués en vert) qui ont un texte sélectionné.

NB : certains proverbes connus ont des variantes qu’il nous a semblé intéressant de citer.

  • À bon chat, bon rat
  • À pisser contre le vent on mouille sa chemise
    • Contre tonnerre ne pète
  • Au parler Ange, au faire change
  • Ayez confiance dans l’homme qui chante dans sa baignoire (Américain)
  • Bien mal acquis ne profite jamais
  • C’est avec de l’eau qu’on fait des rivières, c’est avec du riz qu’on fait des armées (Cambodge)
  • Ce n’est pas à un vieux singe qu’on apprend à faire la grimace (1)
  • Ce que l’on garde pourrit, ce que l’on donne fleurit
  • Celui qui est né pour être pendu, ne sera jamais noyé (1)
  • Charité bien ordonné commence par soi-même (1)
  • Chat échaudé craint l’eau froide
    • Qui s’est brûlé la langue n’oublie pas de souffler sur sa soupe
    • Celui qui a vu un serpent noir, a peur d’un bâton noir (Russie)
  • Devant la bêtise humaine, même les Dieux sont impuissants (République Tchèque) (1)
  • Faute avouée est à moitié pardonnée
  • Fautes de grives, on mange des merles
  • Il faut que jeunesse se passe (1)
  • Il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler
  • Il n’est pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre(1)
  • Il n’y a pas de fumée sans feu
  • Il n’y a pas de grenouille qui ne trouve son crapaud (1)
  • Il n’y a que la vérité qui blesse (1)
  • L’habit ne fait pas le moine
  • La dernière goutte d’eau est celle qui fait déborder le vase
  • La Fortune sourit aux audacieux (1)
  • La fin justifie les moyens (1)
  • La nuit, tous les chats sont gris
  • La parole est d’argent, mais le silence est d’or (1)
  • La plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu’elle a (3)
  • La valeur n’attend pas le nombre des années (1)
  • La vengeance est un plat qui se mange froid
  • Le jour a des yeux, la nuit des oreilles (Angleterre)
  • Le loup change de poil, mais non de naturel (1)
    • Un chat perd ses poils, mais pas ses manières (Hollande) (1)
  • Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruit (Iran)
  • Le mensonge ressemble à la ceinture, il n’attache que son propriétaire (Madagascar)
  • Le mieux est l’ennemi du bien (1)
  • Le vin est innocent, l’ivrogne seul est coupable (Russie) (1)
  • Le poisson commence à puer par la tête (Turquie)
  • Les tonneaux vides sont ceux qui font le plus de bruit
    • Ce sont les vases creux qui résonnent le plus (Allemagne)
  • Mieux vaut condamnation de médecin que de juge (1)
  • Mieux vaut un petit feu qui réchauffe, qu’un grand feu qui brûle (Gaëlique)
  • Nul n’est prophète en son pays
  • Oeil pour oeil, dent pour dent (2)
  • On est souvent puni par où l’on a péché (1)
  • On n’est jamais si bien servi que par soi-même
  • On ne peut être ensemble au four et au moulin (1)
  • On ne saurait manier le beurre qu’on ne s’en graisse les doigts
    • Personne ne tire le miel sans se lécher les doigts (Afrique)
  • On ne va point aux noces sans manger (Canada)
    • Quand on est au bal, il faut danser (Corse)
  • « Pardon » ne guérit pas la bosse (Guadeloupe)
  • Pierre qui roule n’amasse pas mousse
  • Plus le singe s’élève, plus il montre son cul pelé
  • Pour vivre heureux, vivons caché (1)
  • Prudence est mère de sûreté
  • Quand l’amour se déchire, on ne peut pas en recoudre les bords (Madagascar)
  • Quand le chat n’est pas là, les souris dansent
  • Quand le vin est tiré, il faut le boire
  • Quand on couche avec les chiens, on se lève avec des puces (Russie) (1)
  • Quand on parle du loup on en voit la queue (1)
    • En parlant du soleil on en voit les rayons (Québec)
  • Qui ne dit mot consent
  • Qui va lentement va sûrement, et qui va sûrement va longtemps (Italie)
  • Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage (1)
  • Rien ne sert de courir il faut partir à point (1)
  • Rira bien, qui rira le dernier (1)
  • Si le blanc bégaie, l’interprète a beaucoup de travail (Afrique) (1)
  • Si le rat ne bouge pas, c’est que le chat à encore un oeil ouvert (Madagascar)
  • Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se brise
  • Trop gratter cuit, trop parler nuit
    • Le couteau trop aiguisé déchire sa gaine (Afrique)
  • Un coq se sent fort sur son fumier
  • Un « tiens » vaut mieux que deux « tu l’auras » (1)

Commenter cet article