l'amour de ma vie

Publié le par SarahMoon

Cela serait exagérer de dire qu'il est capable de me faire vibrer de la même façon que Farinelli conduisait les femmes par le seul don de sa voix à l'orgasme, mais il y a quelque chose de cela. En tout cas il m'a appris la passion, et la beauté de la musique. Même s'il est exigeant, capricieux, et requière parfois de ma part une certaine fermeté. Il faut dire aussi que nos débuts on été très difficile, malgré le fait que je l'ai désiré depuis bien des années. Mais cela appartient au passé car maintenant nous somme en accord et nous nous connaissons suffisament pour délaisser les gammes et prendre du plaisir dans notre communion.

Le violon est un instrument de musique à cordes frottées. Un violon est constitué de 71 éléments en bois (épicéa, érable, buis, ébène...) collés ou assemblés les uns aux autres. Il possède quatre cordes accordées à la quinte, que l'on frotte avec un archet (sauf pour le pizzicato). La famille du violon inclut également l'alto, le violoncelle et la contrebasse ; le violon est le plus petit de ces instruments et celui offrant la tessiture la plus aiguë.
Un violon se compose de trois ensembles : les cordes, la caisse de résonance, et le manche. Sa longueur est variable. Un violon de taille maximale est appelé un entier, et est destiné aux violonistes ayant atteint leur taille adulte ; il mesure généralement 59 cm de long, du bouton à l'extrémité de la tête. Il existe une échelle non proportionnelle de longueur des violons : les 7/8ème (moins courants, mais existant. sa taille est comprise entre celle de l'entier et celle du 3/4) les trois-quarts font 56 cm ; les demis, 53 cm ; viennent ensuite les quarts (48 cm), les huitièmes (44 cm), et les seizièmes (37 cm), ces derniers étant destinés aux violonistes très jeunes (en général, 3 ans).

Le violon naît dans le nord de l'Italie, au début du XVIe siècle. Il semble que les premiers luthiers à fabriquer des violons aient emprunté des caractéristiques à trois instruments existants : le rebec, en usage depuis le Xe siècle (lui-même dérivé du rebab de la musique arabe), la vièle et la lira da braccio. La première mention du violon dont on ait trace est une note de décembre 1523, dans un registre de la Trésorerie générale de Savoie (la langue y est alors le français), pour le paiement des prestations des « trompettes et vyollons de Verceil ». Une des premières descriptions explicites de l'instrument et de son accord en quintes figure dans l'Epitomé musical de Philibert Jambe de Fer, publié à Lyon en 1556. Philibert Jambe de fer écrit que le son du violon est « beaucoup rude », et qu'il faut lui préférer la viole, instrument des « gentilz hommes marchantz et autres gens de Vertuz ».
Le plus ancien violon connu à avoir quatre cordes (comme le violon moderne que nous connaissons), a été construit en 1555 par Andrea Amati. Le violon se répand rapidement à travers l'Europe, à la fois comme instrument de rue, populaire, et comme instrument apprécié de la noblesse : ainsi, le roi de France Charles IX commande à Amati 24 violons en 1560. Le plus ancien violon qui nous soit parvenu est issu de la commande de Charles IX et porte son nom. Il a été fabriqué à Crémone vers 1560.

Et voilà un site ou vous pourrer retrouver d'autres passionnés, et qui m'a permit de dénicher bon nombre de très jolie partition. Au fait vous n'avez pas crût au début du texte que je vous parlais d'un homme?
http://forum.le-violon.org

source portail de la musque classique

Publié dans musique et partition

Commenter cet article