les parutions SF/fantasy de l'éditeur indépendant janvier 2008

Publié le par SarahMoon



Kyrie eleison, L'enfant esclave Tome 3 Par Martine Maffly

Notre avis :

Mikhaïl qui fut enlevé à sa famille par l'Ordre Noir dans sa très tendre enfance est à présent un bel adolescent destiné à devenir le tueur d'élite que l'Ordre cherche à façonner. Bien qu’il ignore encore une grande partie du tragique destin qui l'attend, Mikhaïl connait son premier combat aux côtés du mystérieux samouraï et se révèle être un combattant d'exception. Avide de vivre pleinement, il brave les interdits, connaît son premier amour clandestin avec Sacha, la fille de son maître, et se précipite naïvement dans le piège diabolique que lui tend ce dernier…. Grâce à la complicité affectueuse du docteur Karenski, au soutien paternel du pope, le père Louka, véritable père de remplacement, Mikhaïl trace son chemin au milieu des steppes et forêts glacées de L' Oural et apprend à résister aux loups humains qui veulent le façonner. Au même moment, en Ukraine, sa vraie famille se prépare à partir à la recherche du fils qui leur a été arraché.

Contrairement à beaucoup d’auteurs de sagas romanesques, Martine Maffly a écrit l’ensemble des volumes de Kyrie Eleison comme un seul livre. A ce brillant exercice de style et de recherche, on doit une intrigue passionnante dont la qualité ne se dément pas au fil des aventures de Mikhaïl.



Duncan et le secret du bouclier 
Par Yannick Dutertre

Chapitre 1: Duncan

"LES CITÉS : aucune des études menées par les experts n’a pu remonter à des temps antérieurs à cette période de notre histoire. La Terre était alors divisée en Cités, nombreuses et farouchement indépendantes. Entre elles, les rapports se limitaient à des échanges commerciaux. Des alliances plus ou moins éphémères n’étaient conclues que lors de conflits armés majeurs. Les habitants avaient pour leur ville un attachement profond, sorte de patriotisme souvent à la limite du fanatisme. La pratique, au sein de chaque cité, d’une langue unique, ne suffit pas à expliquer ce fait, d’autant que la culture de base ne présentait pas de différences notables d’une ville à une autre. Les seuls noms connus avec certitude sont ceux des cités antagonistes de Loangles et de Exco. Exco était, semble-t-il, une Cité typique, assez représentative de la plupart des autres. En revanche, Loangles était une exception : en particulier, avec ses Bas Quartiers et son…"
– Extrait de Histoire Primitive de A. Eldera

Commenter cet article