Science-Fiction 7/8 : spécial Philip K. Dick texte COLLECTIF

Publié le par SarahMoon

Couverture

 

Science-Fiction 7/8 : spécial Philip K. Dick texte COLLECTIF

quatrième de couverture:

Aujourd'hui, il semble bien que c'est avant tout la science-fiction qui sait se préocupper de ce monstre étrange que nous formons, tissé de mots qui nous échappent, de désirs qu'on ignore, la chair travaillée par nos songes et nos cauchemars. Et dans la science-fiction, c'est à l'évidence P.K. Dick qui a su avec le plus de démesure, le plus d'audace, montrer cette interpénétration de la raison et de la déraison, de la mémoire et du regard, du dehors et du dedans ; qui a su admirablement, avec une violence électro-choquante, évoquer tous les trous de notre présence au monde, le discontinu de notre conscience, l'enchevêtrement avec les paroles des autres ; c'est Dick qui a su rendre sensible ce fait troublant que la réalité n'existe que saisie par une conscience, et que la conscience n'est pas fiable, et que de surcroît elle peut agir, même à on insu, sur ladite réalité. Depuis Descartes et Kant, on se méfiait. Avec Dick, on est terrorisé.

Evelyne Pieiller
(LA VERITE AVANT-DERNIERE)
 
Illustration de Elisabeth FROMAGET
DENOËL, coll. Science-fiction (revue) n° 7/8, novembre 1986
248 pages, catégorie / prix : 69 FF, ISBN : 2-207-33007-9

Commenter cet article