Les quatrièmes de Couvertures de SF en z

Publié le par SarahMoon

Editions Amalthée (2ème trimestre 2005 )
INEDIT
Science-Fiction
19.00 € - 331 pages
ISBN : 2-350-27201-3

Zanimarre de Jean-Paul Renoux

 

Quatrième de couverture:

 Un matin, Jean-François Zéphane est conduit de force à Azearc, la cité où siège l'Organisation Mondiale de la Consommation. Sa vie d'avant est terminée. Zéphane a été tiré au sort pour représenter les consommateurs. Il découvre rapidement qu'une vague d'attentats ensanglante le monde, que, partout, des animaux attaquent les humains, et que son prédécesseur a été assassiné parce qu'il enquêtait sur ces évènements. Zéphane se confronte aux rouages d'une organisation qu'il ne connaît pas. Beaucoup de choses sont en jeu : sa vie, celles de nombreux innocents, mais aussi son histoire d'amour avec Carla

CouvertureTitre original : La Espada de fuego, 2003
Cycle : Tramorée (Chronique de) vol. 1
Traduction de Christopher JOSSE
Illustration de BEET
L'ATALANTE, coll. La Dentelle du Cygne n° (115), mars 2005

512 pages, catégorie / prix : 22 €, ISBN : 2-84172-298-8

Zémal, l'épée de feu  de Javier NEGRETE

 quatrième de couverture:

 

 

 

 Tariman, le dieu forgeron, descendit vers le feu éternel du Pratès, les abysses de l'enfer. Là, en secret, il forgea Zémal, l'Épée de Feu. Il invoqua les pouvoirs de la terre et du ciel, le feu des comètes, la lumière des étoiles, et les enferma tous dans une lame éblouissante par son éclat.

     Telle est l'origine de Zémal, nous dit le mythe des Âges. Or, à la veille de l'an mil, alors que des forces obscures œuvrent à rallumer la guerre entre les hommes et les dieux disparus, le dernier détenteur de la lame de feu vient à mourir. Seul un tahédoran, grand maître de l'épée, peut participer à sa quête et se l'approprier à son tour.
     Derguin Gorion et Mikhon Tiq n'ont pas vingt ans ; l'un se destinait à l'épée, l'autre est le disciple d'un mage. Voici l'aventure de ces deux amis saisis dans cette quête où l'avenir même de la Tramorée est en jeu.
     Mais quand Javier Negrete, aujourd'hui l'un des maîtres de l'imaginaire en Europe, aborde l'épopée fantastique, il y a plus à venir qu'il ne paraît.
  

CouvertureTitre original : Moving pictures, 1990
Cycle : Les Annales du Disque-Monde 
Traduction de Patrick COUTON
Illustration de Josh KIRBY
L'ATALANTE, coll. Bibliothèque de l'évasion

 n° (88), octobre 1997
416 pages, catégorie / prix : 5, ISBN : 2-84172-061-6

Autres éditions : POCKET, 2001, 2005, 2006
    Traduit de l'anglais par Patrick Couton.
 
 Les Zinzins d'Olive-Oued  de Terry PRATCHETT

 Quatrième de couverture:

   La manivelle tourne...
     Et les diablotins se décarcassent dans la boîte à images.
     Car un alchimiste d'Ankh-Morpork a découvert la magie des images animées. Une activité fébrile s'empare d'une colline déserte au bord de l'océan : Olive-Oued.
     Du friçon ! De l'aventure !
     Avec les étoiles
     **Victor Marasquino**
     et **Delorès de Vyce**
     Et avecque mille éléfants !
     Une daibauche de passionne et de grands aiscaliers sur fond d'hystoire tumulte-tueuse :
     QUAND S'EMPORTE LE VENT D'AUTAN
     Après le pestacle, l'Antre à Côtes de Harga vous attend.
     Sa cuisine gaz trop gnomique.
     Mais les rêves d'Olive-Oued cachent un noir mystère qui menace le Disque-monde.
     Il était une fois à Olive-Oued...

  
 
Couverture

Titre original : Zodiac, 1988
Traduction de Jean-Pierre PUGI
Illustration de Nicolas SALMON
DENOËL, coll. Lunes d'Encre n° (35), septembre 2002
400 pages, catégorie / prix : 21.00 €, ISBN : 2-207-25264-7

Autres éditions:  GALLIMARD, 2006
 

Zodiac de Neal STEPHENSON

 
quatrième de couverture
 
 Chimiste de génie à l'ego surdimensionné, Bostonien au look grunge assumé, Sangamon Taylor est le cauchemar des industriels pollueurs du Massachusetts. Ce n'est pas sur une autruche, armé d'une mitrailleuse M 60, qu'il lutte contre la pollution, mais à bord de son Zodiac et dans son bureau où il utilise à bon escient un chromatographe à 5 000 dollars ainsi qu'un ordinateur dont les émanations sont un million de fois moins nocives que celles d'un appartement dont on vient de refaire la peinture. Depuis quelques mois Sangamon est sur un gros coup, le « projet Homard », une affaire de crustacés empoisonnés. En bref, une enquête pour le moins nauséabonde qui va lui valoir d'être victime, entre autres, de la mafia locale, de coliques frénétiques et d'adeptes de heavy metal satanistes défoncés au PCP...
     Neal Stephenson est l'auteur du monumental Cryptonomicon, de L'Age de diamant et du Samouraï virtuel. Avec Zodiac, il signe un thriller écologique hilarant qui ravira autant ses fans que ceux de Carl Hiaasen.
 
Couverture
Illustration de J. K. POTTER
J'AI LU, coll. Ténèbres n° 5202, février 1999
320 pages, catégorie / prix : J, ISBN : 2-290-05202-7
 
Zombi blues  de Stanley PÉAN

quatrième de couverture

 
Gabriel est musicien. Tous les soirs, les sons envoûtants de sa trompette percent l'atmosphère des boîtes de jazz de Montréal. Mais, depuis qu'il est revenu au Canada — où ses parents adoptifs l'ont élevé, lui, l'enfant haïtien — il est la proie de visions étranges. Des obsessions effrayantes, des mots murmurés dans une langue inconnue. Au même moment, ailleurs dans la ville, Bébé Doc, le monstre en exil, use de magie noire pour torturer des innocents...
     Jazz, tonton macoute, amour maudit, rites vaudou et corps à corps : un premier roman fantastique noir et rouge, moderne et surprenant.

     Né en Haïti en 1966, Stanley Péan vit au Canada et parle couramment créole avce l'accent québecois. Auteur de nouvelles et de romans pour la jeunesse, il publie Zombi Blues, son premier roman pour adultes. Un regard percutant sur le monde, un talent qui se confirme, un jeune auteur qui n'a pas fini de nous étonner.


CouvertureIllustration de Eric SCALA
BELIAL n° (25), mars 2004
220 pages, catégorie / prix : 13 €, ISBN : 2-84344-054-8

 

 

 

Zombies, un horizon de cendres  de Jean-Pierre ANDREVON

Quatrième de couverture:

 

 

 

« Quand il n'y a plus de place en Enfer, les morts reviennent sur Terre. »
   Premier jour : Au loin, il y a votre voisin. Vous lui faites un signe avant de poursuivre votre route. Jusqu'au moment où vous réalisez que le voisin en question est décédé depuis des semaines...

  Troisième jour : Vous ne décollez plus de la télé, qui enchaîne les émissions spéciales : partout dans le monde les morts se réveillent. Apathiques, ils errent au royaume des vivants...

     Cinquième jour : Paralysé de trouille et de dégoût, vous regardez votre femme serrer dans ses bras, au beau milieu de votre salon, une chose qui, un jour, fut sa mère...
     Huitième jour : Votre femme vous a quitté après que vous avez réduit en cendres l'ignominie qu'elle appelait « maman ». Derrière vos volets cloués, alors que le chien ne cesse de geindre, ils rôdent.
     Neuvième jour : La télé diffuse un reportage au cours duquel on voit une de ces choses dévorer un chat vivant... Ils sont désormais des millions et vous ne vous posez qu'une question : mon monde n'est-il pas désormais le leur ?
   Jean-Pierre Andrevon est né à Bourgoin-Jallieu en 1937. Il publie son premier roman, Les Hommes-machines contre Gandahar, en 1969 chez Denoël. C'est le point de départ d'une œuvre protéiforme très engagée, un parcours dense et unique dans les domaines de la science-fiction, du fantastique ou du thriller.
   Avec Zombies, un horizon de cendres, texte choc hommage au Dawn of the dead de George A. Romero ainsi qu'au célèbre roman Je suis une légende de Richard Matheson, Jean-Pierre Andrevon nous offre une fin du monde qui, au-delà de l'horreur, se révèle une tranchante analyse de l'altérité doublée d'un regard sans concession sur les maux de la modernité.
 
Couverture
Traduction de William Olivier DESMOND
Illustration de Philippe GAUCKLER
DENOËL, coll. Présence du futur n° 476, novembre 1988
256 pages, catégorie / prix : 9, ISBN : 2-207-30476-0

Zone de feu émeraude de'Lucius SHEPARD

Quatrième de couverture

Seul survivant de sa patrouille, un soldat américain erre dans la jungle guatémaltèque, harcelé par des déserteurs détraqués qui lui communiquent leur passion perverse pour la reine invisible de cette forêt...Un musicien de rock en cavale échoue dans une petite ville d'Oklahoma pour se retrouver confronté aux sortilèges de la musique sous la forme d'antiques juke-boxes qui parlent à son âme...

     Ancien conquistador rendu à la vie par une forêt amazonienne mutante, il a pour mission de combattre les humains de retour des cités spatiales...  Autant de personnages qui, d'une manière ou d'une autre, subissent l'épreuve du feu. Autant de récits où passe un grand souffle d'exotisme primitif.
Les nouvelles de ce roman:
- Zone de feu Emeraude (Fire Zone Emerald),
- Dernière valse à Nadoka (Dancing It All Away at Nadoka),
- L'Aragne solaire (The Sun Spider),
- L'Arcevoalo (The Arcevoalo), pa
- Exercice spirituel (The Exercise of Faith),
- Aymara (Aymara),
- Delta Sly Honey (Delta Sly Honey),
 
 
Couverture
Illustration de Bruno Raymond DAMASIO
CYLIBRIS, coll. Science-Fiction, janvier 200
494 pages, catégorie / prix : 18,29 €, ISBN : 2-84358-095-1
Précédemment publié en 2 volumes dans la même collection.
Autres éditions : VOLTE (La), 2007
 
La Zone du dehors de Ian Damsio

quatrième de couverture:

— Les gens qui dirigent le mouvement aujourd'hui — enfin, je ne devrais pas dire diriger... Les gens qui coordonnent si vous voulez, qui impulsent, on a toujours tenu à briser toute hiérarchie, sont, pour trois d'entre eux des intellectuels...

     — Quels métiers exercent-ils ? Ce sont des métiers respectables ? Ils sont désencartés ? Quel âge ont-ils en moyenne ? — 
     Je ne vous répondrai pas. Sachez simplement ceci : ces gens sont des idéalistes, des forcenés de l'idéal. Ils ont complètement perdu le sens de l'humain. Ils vont... Il faut les arrêter. Ils... Ils finiront par tuer. C'est comme, une nouvelle race, si vous voulez, un mélange d'intellectuel et de tueur. Ce sont... Voilà : ce sont des intellectueurs.  Avec La Zone du Dehors, Alain Damasio entre en lutte. Affutant ses lames chez Nietzsche, Foucault et Deleuze, il dissèque le conformisme social-démocrate et substitue, aux normes qui nous cadrent et nous clouent, la vivacité des voltes.
     Livre engagé, épique, porté par des personnages flamboyants pour lesquels la fraternité est valeur, il précipite le lecteur au cœur d'une action qui bouscule, interroge, castagne.
     Avec ce premier roman, servi par une écriture inventive et physique, Alain Damasio nous confirme que la SF est de la littérature.

Titre original : Zone Null, 1972
Traduction de Bernard KREISS
ROBERT LAFFONT, coll. Ailleurs et demain n° (21), 1973
238 pages, catégorie / prix : nd, ISBN : néant

 

Zone zéro  de Herbert W. FRANKE

 Quatrième de couverture:

 

 

 

Herbert W. Franke, c'est l'auteur de La cage aux orchidées (vous vous souvenez ?), le seul roman allemand publié dans « Présence du Futur » (en 1964) et aujourd'hui encore l'un des titres mémorables de la collection. Zone zéro se situe à un niveau tout aussi élevé, sinon supérieur. C'est de la SF qui va loin, qui porte en profondeur, qui n'a rien de factice ni de niais : de la SF comme elle devrait toujours être et comme on ne veut pas toujours qu'elle soit. Si le nom peu connu de son auteur vous avait dissuadé d'acheter ce livre, faites un effort : il mérite d'être découvert. Et il a en outre le mérite rare d'être capable de réconcilier, pour une fois, les tenants de l'ancienne et de la nouvelle vagues : il jette un pont entre les deux, il étudie des données classiques selon une optique moderne. Disons-le tout net : beaucoup de représentants actuels de la speculative-fiction n'arrivent pas à la cheville de Franke.

Couverture


Illustration de Jean-Sébastien ROSSBACH
FLEUVE NOIR, coll. Rendez-vous ailleurs n° (42), janvier 2007
288 pages, catégorie / prix : 15 €, ISBN : 2-265-08373-9

Zoulou Kingdom de Christophe Lambert

 

 quatrième de couverture:

 Au début de l'année 1879, l'armée britannique stationnée dans la province du Natal en Afrique du Sud s'apprête à envahir le Zoulouland, gouverné par le roi Cetshwayo, et n'attend plus qu'un ordre pour franchir le fleuve qui sépare les deux nations.

     Mais c'est compter sans la puissante magie zouloue aux mains du grand sorcier Mpande : quarante mille Zoulous déferlent bientôt sur Londres, comme une armée de spectres surgissant de la brume...
     Le naufrage du grand paquebot industriel peut commencer !
 
    Christophe Lambert est né en 1969. Après un diplôme de réalisateur audiovisuel, il travaille pour la télévision et donne des cours de vidéo. Il se tourne en 1996 vers le roman pour la jeunesse. Il y alterne les genres (polar, fantastique, récit historique) avec toutefois une nette prédilection pour la science-fiction. Christophe Lambert a maintenant publié près de trente romans et vit de sa plume. Après est né en 1969. Après un diplôme de réalisateur audiovisuel, il travaille pour la télévision et donne des cours de vidéo. Il se tourne en 1996 vers le roman pour la jeunesse. Il y alterne les genres (polar, fantastique, récit historique) avec toutefois une nette prédilection pour la science-fiction. Christophe Lambert a maintenant publié près de trente romans et vit de sa plume. Après La Brèche, voici Zoulou Kingdom, une uchronie saisissante au cœur de l'Angleterre victorienne.
 
 

Publié dans Poubelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article