Les quatrièmes de couvertures de SF en Y

Publié le par SarahMoon

Couverture Titre original : Kachikujin Yapu Yapoo, 1956
Traduction de Sylvain CARDONNEL

Illustration de FREDOX
DESORDRES, octobre 2005
448 pages, catégorie / prix : 24 €, ISBN : 2-268-05566-3   

Yapou, bétail humain - volume 1 de Shozo NUMA

 

 Quatrième de couverture

Yapou, bétail humain, fresque postmoderne qui sera publiée en trois volumes, est l’un des textes les plus extraordinaires qui soient. À l’image d’un Jules Verne extravagant et pervers, Shozo Numa explore le système de domination que subit le Yapou (descendant de l’homme nippon rabaissé au rang de bétail) sur l’empire EHS, au XLe siècle. Un vaisseau spatial chute sur Terre, dans les années 196X, près d’un jeune couple (une Allemande et un Japonais). Après avoir porté secours à son occupante, ceux-ci entreprennent un voyage dans le temps pour rejoindre EHS, découvrant un univers dominé par une noblesse blanche d’origine germanique régie par les femmes, qui ont asservi les Yapous, voués à satisfaire leurs besoins et idolâtrer les Blancs. Ce voyage mènera à la transformation du jeune Japonais en Yapou au service de son ancienne fiancée, désormais membre de la noblesse d’EHS.
 Reprenant la tradition de Jonathan Swift et du voyage fictif, cette dystopie délirante, marquée par une feinte érudition et de constantes adresses au lecteur, représente la quintessence littéraire de la détestation de soi des Japonais traumatisés par l’Histoire. Yapou décrit un monde total, traversé par un humour noir et grinçant, où tout, de l’organisation sociale aux gadgets technologiques, en passant par le système philosophique et idéologique, est scrupuleusement répertorié. Grand texte du masochisme, hanté par les notions d’impérialisme, de suprématie raciale, d’eugénisme, de domination sexuelle, Yapou a été honni par le Japon d’après-guerre.

Ce livre culte est considéré comme le texte le plus étrange jamais publié au Japon.Yapou, bétail humain est le plus grand roman idéologique qu’un Japonais ait écrit après-guerre.
     Yukio Mishima

Couverture

 

Titre original : Yendi, 1984
Cycle : Vlad Taltos 
Traduction de Guillaume LE PENNEC
Illustration de Guillaume SOREL
MNEMOS, coll. Icares n° (81), janvier 2006
256 pages, catégorie / prix : 18 €, ISBN : 2-915159-60-2

Yendi  de Steven BRUST

 quatrième de couverture:

     Vlad Taltos est assassin dans la cité d'Adrilankha où il vit en tant que membre de la Maison du Jhereg. Il contrôle depuis six mois les tavernes, salles de jeux, petits commerces d'une partie de la cité. Les affaires marchent bien jusqu'au jour où Laris, un Jhereg rival, décide d'investir le territoire de Vlad... Ce dernier peut compter sur le soutien de ses amis : le seigneur Dragon Morrolan, maître de la Citadelle Noire, Aliera e'Kieron, sa cousine de prestigieuse lignée, ou la grande Sethra Lavode...
     Rapidement, le conflit se transforme en guerre des gangs et s'emballe au point que l'impératrice elle-même s'en mêle. Mais durant la trêve imposée par l'Empire, Vlad tombe dans une embuscade et meurt sous les coups d'un mystérieux duo d'assassins...
« Lloiosh, puisque ton travail consiste à avoir des impressions, je pense que je vais te suivre sur ce coup-là. Mais si tu t'es trompé et qu'ils me tuent, je serai très très déçu. »
Auteur de plus de vingt romans, Steven Brust est né en 1955 et vit à Las Vegas, La série VLAD TALTOS (à laquelle appartiennent Jhereg et Yendi est devenue aux États-Unis une des sagas de fantasy les plus populaires.
     Une fantasy de cape et d'épée pleine d'humour et de suspense.

Couverture


Illustration de Jean-Michel NICOLLET
NOUVELLES EDITIONS OSWALD (NE), coll. Fantastique: SF / Aventure n° 97, janvier 1984
192 pages, ISBN : 2-7304-0241-1

Autres éditions :BELLES LETTRES (LES), 1998
 
 Les Yeux de la momie  de Robert BLOCH

quatrième de couverture

 Voici le premier volet d'une trilogie qui comprendra les meilleures nouvelles fantas­tiques publiées en France en revues mais jamais réunies en volume... de Robert Bloch, le maître du suspense et de la peur !

     L'ombre du grand Lovecraft plane sur ces nouvelles (il est d'ailleurs l'un des per­sonnages de ces histoires hantées par le surnaturel).
     Deux nouvelles horribles consacrées à l'Egypte ancienne et à des divinités malé­fiques...
     Une maison du crime qui meublera vos cauchemars durant des nuits...
     Une cage fort réjouissante pour tous ceux qui ont de longues incisives...
     Un étrange voyage spatio-temporel...
     Un personnage... presque humain !
     Une petite fille trop douce pour être honnête... ou méfiez-vous des pièges inno­cents de l'enfance !
     Un manuscrit qui raconte une histoire effroyable...
     Un phare... hommage à Edgar Poe.
     Le tout constituant un cocktail savamment dosé par le Maître de l'Horreur : fantas­tique, science-fiction, étrange... sans oublier l'humour (noir) toujours présent chez celui qui déclarait imperturbablement : « J'ai toujours gardé un cœur d'enfant... sur mon bureau, dans un bocal ! »
     Onze nouvelles : le plaisir et l'effroi multiplié par onze.
     Robert Bloch, né aux USA en 1917, devint à l'âge de quinze ans l'ami et le correspondant de Lovecraft qui l'encouragea à écrire. Les récits fantastiques de cette époque ont été réunis par Stéphane Bourgoin sous le titre Le démon noir (Clancier-Guénaud). Il n'a jamais cessé d'écrire depuis, devenant l'un des auteurs américains les plus doués et les plus lus dans les deux genres : fantastique et policier. Dans le pre­mier, on peut lire de lui en France : Contes de terreur (Opta), Parlez-moi d'horreur, Retour à Arkham, La fourmilière (les trois volumes dans cette même collection), dans le second : L'écharpe, L'incendiaire, Le crépuscule des stars (Red Label), Le monde des ténèbres, Le boucher de Chicago (Série noire), La scène finale, Etoiles filantes, Le temps mort (Le miroir obscur), Psychose (Marabout) dont Alfred Hitchcock a tiré son film le plus célèbre, Un serpent au paradis (Fayard noir), et enfin Psychose II et L'éventreur dans la collection « Engrenage International » dirigée par François Guérif qui l'enrichit, ce mois-ci, de l'un de ses meilleurs romans : Autopsie d'un kidnapping. Robert Bloch est désormais, dans les deux domaines, l'un des auteurs américains les plus lus en France.

Couverture


Cycle : Leilan
Illustration de Philippe MUNCH

BRAGELONNE n° (16), janvier 2002
306 pages, catégorie / prix : 17 €, ISBN : 2-914370-14-8

Les Yeux de Leïlan  de Magali SEGURA

quatrième de couverture:

 

 

I l est un royaume mystérieux que l'on nomme Leïlan, le Pays des Illusions. Ses frontières sont fermées et l'on ne parle de ces terres maudites qu'avec un respect teinté de crainte. Une chose est sûre : un drame affreux a frappé la famille royale. Depuis, le peuple est opprimé par le duc Korta, qui manipule le roi. Entre en scène un jeune messager : Axel, qui est parvenu à s'infiltrer dans le royaume de Leïlan. Il y rencontre une envoûtante jeune fille, Eléa, et tombe aussitôt amoureux de ses magnifiques yeux bleus.

     Ensemble, ils vont découvrir qu'un espoir renaît : un justicier insaisissable, le Masque, fait échec aux hommes du duc. Il s'est entouré d'une compagnie pleine de ressources étonnantes.
     Mais au royaume des illusions, les apparences sont trompeuses : le jeune messager cache un secret entouré de sorcellerie, un destin tragique soumis à la volonté des Trois Fées. Et, tapie au plus profond de la Forêt Interdite, une créature terrifiante attend son heure pour se déchaîner...
     L'aventure, l'amitié, la passion sont au rendez-vous. Alors, comment ne pas tomber amoureux des yeux de Leïlan ?
     Magali Ségura est née en 1972. Elle a été découverte avec son premier texte, Contre la fatalité, une nouvelle nominée au Grand Prix de l'Imaginaire et récompensée par le Prix Bob Morane Imaginaire 2000. L'intelligence du récit et l'authenticité émouvante des personnages ont marqué ce début fracassant (« On peut parler de révélation », J. Baudou, Le Monde). Il laissait impatiemment espérer son passage au roman. Le voici enfin, tenant toutes ses promesses...

Couverture

 

Titre original : The eyes of the dragon, 1987
Traduction de Evelyne CHATELAIN
Illustration de Christian HEINRICH
POCKET Jeunesse, coll. Pocket Junior Frissos n° J0333, novembre 1997
384 pages, catégorie / prix : 8, ISBN : 2-266-07551-9

Autres éditions: ALBIN MICHEL, 1995, 1995, FRANCE LOISIRS, 1996, POCKET,  1998
 
Les Yeux du dragon  de Stephen KING

Quatrième de couverture:

 Un jeune prince noble et vertueux aux prises avec un magicien diabolique qui veut s'emparer du pouvoir... Des trous percés dans les yeux, d'un dragon qui permettent de surprendre un crime odieux... Quand Stephen King choisit de raconter une histoire en forme de conte, le rêve tourne au cauchemar et la magie fait son oeuvre.

 

Couverture

 

Titre original : Other days, other eyes, 1972
Traduction de Jacques GUIOD
Illustration de Jackie PATERNOSTER
LIVRE DE POCHE, coll. SF n° 7186, juin 1996
192 pages, catégorie / prix : LP6, ISBN : 2-253-07186-2

Autres éditions : LIVRE DE POCHE, 1978
   in L'Autre présent / Les Yeux du temps, OPTA, 1973
 

)Les Yeux du temps de Bob SHAW

 Quatrième de couverture:

Imaginez une vitre qui ait de la mémoire. Elle ralentit la lumière. Elle absorbe des images et les restitue des jours, des mois ou des années plus tard. Cela permet, au coeur des villes, d'avoir des fenêtres qui donnent sur l'océan, sur des montagnes, sur une campagne idéale, sur un ciel perpétuellement bleu.

    Mais cela permet aussi de sonder le passé. Le verre lent se souvient de secrets que certains auraient préféré savoir à jamais perdus...
     Bob Shaw, l'un des meilleurs auteurs britanniques de science-fiction, récemment disparu, nous a laissé avec ce roman un chef-d'oeuvre inclassable, unissant la spéculation intellectuelle, une terrible histoire d'amour et des images d'une poésie fulgurante.

 

Couverture

 

Titre original : Green Eyes, 1984
Traduction de Isabelle DELORD
ROBERT LAFFONT, coll. Ailleurs et demain n° (104), mars 1987
288 pages, catégorie / prix : 92 FF, ISBN : 2-221-05239-0

Autres éditions :LIVRE DE POCHE, 1992
 
 
Les Yeux électriques   de Lucius SHEPARD
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Couverture

Illustration de Laurence TERREL
DENOËL, coll. Présence du futur n° 439, avril 1987
224 pages, catégorie / prix : 7, ISBN : 2-207-30439-6
Autres éditions DENOËL, 1998

Yurlunggur  de Jean-Marc LIGNY

Quatrième de couverture: 

Dans le quartier de la Défense, Fox et Flamme vivent minablement en dealant de la cocaïne que leur fournit Joao, un mystérieux immigré. Flamme ne rêve que d'Australie, Fox du gros coup qui le mettra enfin à l'abri des galères. Un soir, le trafic tourne mal... Et voilà que la réalité elle-même se détraque. Car les « Tueurs de la Nouvelle Lune » Lancés aux trousses des deux jeunes gens ne sont pas des voyous ordinaires. Au-dessus d'eux plane l'ombre de Yurlunggur, le Serpent du Rêve, dont la Magie se perpétue dans la France d'aujourd'hui chez les descendants d'une tribu d'aborigènes australiens. Cauchemar engendré par la drogue ? Epreuve initiatique ? Pour Fox et Flamme, une seule chose est sûre : le choc des cultures fait parfois très mal...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article