Le prix de science-fiction Rosny aîné

Publié le par SarahMoon

Le prix Rosny aîné est un prix littéraires français de sicence-fiction. Décerné depuis 1980, il récompense des œuvres de science-fiction francophones. Il comporte deux catégorie : l'un pour les romans, l'autre pour les nouvelles. C'est un vote des participants de la convention de SF française qui décerne le prix. Le prix Rosny aîné est en quelque sorte l'équivalent du fameux prix Hugo anglo-saxons.  De 1980 à 2004 c'est une sculpture de Martine Blond qui couronnait le vainqueur, mais depuis 200' c'est une statuette sigén Caza qu'il reçoit.

Lauréats de la catégorie « Roman »

  • 1980 : Michel Jeury, pour Le territoire humain
  • 1981 : Michel Jeury, pour Les yeux géants
  • 1982 : Élisabeth Vonarburg, pour Le silence de la cité
  • 1983 : Emmanuel Jouanne, pour Damiers imaginaires
  • 1984 : Jean-Pierre Hubert, pour Le champ du rêveur
  • 1985 : Emmanuel Jouanne, pour Ici-bas
  • 1986 : Jean-Pierre Hubert, pour Ombromanies
  • 1987 : Francis Berthelot, pour La Ville au fond de l’œil
  • 1988 : (ex-æquo) Joëlle Wintrebert, pour Les olympiades truquées
  • 1988 : (ex-æquo) Roland C. Wagner, pour Le serpent d'angoisse
  • 1989 : Roland C. Wagner, pour Poupée aux yeux morts
  • 1990 : Yves Frémion, pour L'hétéradelphe de Gane
  • 1991 : Pierre Stolze, pour Cent mille images
  • 1992 : Jean-Claude Dunyach, pour Étoiles mortes (Aigue Marine/Nivôse)
  • 1993 : Alain le Bussy, pour Deltas
  • 1994 : Richard Canal, pour Ombres blanches
  • 1995 : Richard Canal, pour Aube noire
  • 1996 : Maurice G. Dantec, pour Les racines du mal
  • 1997 : Serge Lehman, pour F.A.U.S.T.
  • 1998 : Roland C. Wagner, pour L'odyssée de l'espèce
  • 1999 : Jean-Marc Ligny, pour Jihad
  • 2000 : Michel Pagel, pour L'équilibre des paradoxes
  • 2001 : Johan Heliot, pour La Lune seule le sait
  • 2002 : Laurent Genefort pour Omale
  • 2003 : Joëlle Wintrebert, pour Pollen
  • 2004 : Roland C. Wagner, pour La Saison de la Sorcière
  • 2005 : Xavier Mauméjean, pour La Vénus anatomique
  • 2006 : Catherine Dufour, pour Le Goût de l'immortalité

Lauréats de la catégorie « Nouvelle »

  • 1980 : Joëlle Wintrebert, pour La créode
  • 1981 : (ex-æquo) Jacques Boireau, pour Chronique de la vallée
  • 1981 : (ex-æquo) Serge Brussolo, pour Subway, éléments pour une mythologie du métro
  • 1982 : Christine Renard, pour La nuit des albiens
  • 1983 : Roland C. Wagner, pour Faire-part
  • 1984 : Lionel Évrard, pour Le clavier incendié
  • 1985 : Jean-Pierre Hubert, pour Pleine peau
  • 1986 : Sylvie Lainé, pour Le chemin de la rencontre
  • 1987 : Gérard Klein, pour Mémoire morte
  • 1988 : Jean-Pierre Hubert, pour Roulette mousse
  • 1989 : Francis Valéry, pour Bumpie(TM)
  • 1990 : Francis Valéry, pour Les voyageurs sans mémoire
  • 1991 : Raymond Milesi, pour Extra-muros
  • 1992 : Jean-Claude Dunyach, pour L'autre côté de l'eau
  • 1993 : Wildy Petoud, pour Accident d'amour
  • 1994 : Raymond Milesi, pour L'heure du monstre
  • 1995 : Serge Lehman, pour Dans l'abîme
  • 1996 : Serge Delsemme pour Voyage organisé
  • 1997 : Roland C. Wagner, pour H.P.L. (1890-1991)
  • 1998 : Jean-Claude Dunyach, pour Déchiffrer la trame
  • 1999 : Jean-Jacques Nguyen, pour L'amour au temps du silicium
  • 2000 : Sylvie Denis, pour Dedans, dehors
  • 2001 : Claude Ecken, pour La fin du big bang
  • 2002 : Raymond Milesi, pour Le sommeil de la libellule
  • 2003 : (ex-æquo) Jean-Jacques Girardot, pour Gris et amer 1 : Les Visiteurs de l'éclipse
  • 2003 : (ex-æquo) Sylvie Lainé, pour Un signe de Setty
  • 2004 : Claude Ecken, pour Fragments lumineux du disque d'accrétion
  • 2005 : Ugo Bellagamba, pour Chimères
  • 2006 : Sylvie Lainé, pour Les Yeux d'Elsa

Commenter cet article