Chop soy: plat asiatique végétarien ?

Publié le par SarahMoon

 

 Le chop soy pour moi a toujours désigné une platrée de légume poêlé avec des morceaux de crevettes, ou de boeuf nageant dans une sauce à la noix de coco ou non. Jusqu'au jour ou mon cousin arriva dans la cuisine en demandant un "chop soy végétarien"qu'un client supliait qu'on lui serve, bien qu'il ne soit pas sur la carte.

 Je l'ai regardé interloqué, mais ma tante eu tôt fait de prendre les choses en main et cuisina le plat, en maugréant un certain nombre de choses sur les goût, les couleurs et les enfant qui ont des exigences. Finalement, ce plat eu tant de sucès qu'il a fini par figurer au menu de la carte.

 Et c'est ainsi que j'ai appris un autre sens du mot Chop soy: plat végétarien. Personnellement je reste dubitative lorsque je ne voit pas une queue de crevette traîner quelque part dans l'assiette, mais bon... comme dit ma tante: les goût, les couleurs et les enfant qui ont des exigences.

Voilà les proportions pour une personne :

 Pour ce plat il faut d'abord découper tous les légumes à la taille réglementaire: 0.5 cm sur 3 cm, prière de mesurer chaque morceau et de passer au pilon les pièces défectueuse. Non je rigole...

 Il faut donc prendre un poivron vert, une tomate rouge (couper en huit quartier), une carotte de taille moyenne, une gros oignon (à découper dans le même sens que la tomate), un morceau de gingembre frais, (à éplucher  d'abord), 8 crevettes crues type black tiger décortiquée préalablement décortiqué (facultatif.), de l'huile de soja, et de sésame, quelques feuilles de basilic. au cas ou vous voulez rajouter de la sauce il vous faut 100ml de lait de coco, deux bonne cuillère à soupe de silaça, une cuillère à soupe de sucre.

 Dans un Wok, ( pitié pas une de ces merdes vendues en grandes surface ou dans une enseigne vendant de meubles comme I...EA, j'ai un ami qui en a acheté une, résultat : bonne a jeter après le premier plat), donc dans ce wok mettre un peu d'huile de soja et faire revenir dans l'ordre: les oignons, les carottes, le gingembre, les poivrons, les tomates et enfin  les crevettes ou le boeuf au choix.

 Il est impératif de suivre l'ordre de cuisson des ingrédients afin d'avoir une cuisson homogène, on part du plus "dur" au plus "tendre". En fin de cuisson on rajoute une bonne cuillère d'huile de sésame, et éventuellement des oignons frits marinés dans l'huile, afin de parfumés le plat. Pour la sauce il faut faire cuire à part le lait de coco avec le sucre et le silaça. Enfin mettre les feuilles de basilic.

 Ce plat se mange tel quel ou en compagnie de riz. La photo n'illustre pas le plat, en fait je crois qu'il s'agissait de sukiyaki ce jour là... ou quelque chose comme ça...

 

Publié dans Art culinaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article