Romantic fantasy: doit-on le considérer comme un genre typiquement féminin?

Publié le par SarahMoon

  Apparament un certain nombre de préjugés semble indiquer que la SF est une littérature masculine aussi bien chez les auteurs que chez les lecteurs. De même, il semblerait que l'héroïque fantasy vise un public d'adolescent boutonneux en rut, et la fantasy en général un public adolescent à prédominance masculine.

 Mais d'après un certain nombre d'études que j'ai pu lire (mais que je ne peux vous citer avec exactitude), il semblerait que l'âge ou l'on lit le plus est la période adolescente, que les filles lisent plus que les garçons, que la SF est plus une littérature masculine bien que les filles se rattrapent dans ce domaine mais qu'elles préfèrent à la SF, la fantasy.

 Quand à l'héroïque fantasy en particulier je crois que la carence d'autrice à peut être longtemps  pu expliquer  le peu de réceptivité du public féminin, de même qu'une image un peu machiste de ce milieu.  Personnellement en tant que femme je me reconnais asssez pe dans la peau de Conan, et le rôle des femmes dans la série "Gorn" révulse la femme moderne que je suis.

 Mais avec l'émergence d'autrice de talent comme Catherine L.MOORE (Shambleau, Jirel de Joiry), Katherine KURTZ  (les Derynis) Ursula le GUIN le cycle de terremer, une littérature mettant en scène des héroïnes féminines à vu le jour. D'abord noyées dans la masse, ces autrices ont finit par créer un sou-genre celui de la romantic fantasy. Leurs héros sont des héroïnes, guerrières ou magiciennes, qui vont de périls en aventures tout en écoutant leurs sentiments, en suivant les élans de leur cœur et en survivant aux tragédies qui en découlent.

 On garde tous les ingrédients de la fantasy, en particulier de l'héroic fantasy mais avec des héroïnes ayant part égale avec les personnages masculins ( la parité remplace le modèle homme protégeant femme). Les sentiments et les élans du coeurs sont un moteurs de l'action plus fréquemment utilisé que ceux d'honneur, de bravoure, même si ceux là ne sont pas écartés. Personnellement je trouves que cela donne une plus grande véracité aux personnages, même si regrettes que certaines autrices en viennent à négliger l'action.

 On a un bel exemple d'écriture à quatre mains qui réunis un homme et sa femme: les EDDINGS aevc de nombreux cycles: la Belgariade, la Mallorée, la trilogie des joyaux et celle des périls, Eddings rend hommage à sa femme en précisant qu'on lui doit le caractère des personnages féminins.

 Alors pour conclure je dirais que si la romantic fantasy est plus le fait des femmes, et à destinations des femmes ce n'est pas un genre exclusivement féminin, ni un plus mièvre, c'est juste une sensibilité différente.

Commenter cet article

Zara62 20/05/2007 21:01

Tout à fait d'accord ! Il suffit de se rendre dans un salon de SFFF pour se rendre compte que le genre est largement dominé par les mâles ^^ Personellement la SF c'est pas ma tasse de thé, mais je suis totalement fanatique de la Fantasy... D'ailleurs de nombreux romans de Fantasy sont écrits par des femmes, et se ne sont pas les moindres. Amicalement.

SarahMoon 25/05/2007 16:35

J'apprécie également la fantasy même si la SF a ma préférence, ceci dit on trouve parfois des livres trans-genre...