Les Vaisseaux du temps de Stephen BAXTER

Publié le par SarahMoon

CouvertureTitre original : The time ships, 1995
Traduction de Bernard SIGAUD
Illustration de Jürgen ZIEWE
ROBERT LAFFONT, coll. Ailleurs et demain n° (162), octobre 1998
504 pages, catégorie / prix : 149 FF, ISBN : 2-221-08491-8
Autres éditions LIVRE DE POCHE, 2003

Les Vaisseaux du temps de Stephen BAXTER

 

La machine à explorer le temps est le texte fondateur de la science-fiction moderne. Lorsque s'achève le récit de H. G. Wells, le Voyageur se prépare à repartir dans le futur sauver Weena, la charmante Eloï, menacée par les cruels Morlocks...
     Par une chance extraordinaire, la narration de ce second voyage est parvenue à Stephen Baxter, un siècle exactement après la parution, en 1895, de La machine à explorer le temps.
     En voici la fidèle et surprenante transcription.
     Il n'est pas nécessaire pour le goûter d'avoir lu le récit du premier voyage.
     Reparti dans un lointain avenir, le Voyageur surpris découvre un monde différent de celui qu'il avait exploré, où les Morlocks disposent d'une civilisation technologique avancée et ne ressemblent plus aux barbares qu'il a connus.
     Flanqué du Morlock Nebogipfel, il s'aventurera sur les Vaisseaux du temps jusqu'aux confins du temps et de l'espace, des univers parallèles et des possibles.
     Sans jamais perdre l'espoir de retrouver la délicieuse Weena.

     Les vaisseaux du temps, dans la tradition de la plus haute science-fiction britannique, celle de Wells, de Stapledon, de Brunner, de Ballard, d'Aldiss et de Banks, est à la fois un roman d'aventures et un conte philosophique.
     C'est sans doute l'un des plus grands textes de science-fiction de la décennie. Il a obtenu le British Science-Fiction Award 1996, le John Campbell Memorial Award 1996 et le Philip K. Dick Award 1997, et il a figuré parmi les cinq finalistes du prix Hugo en 1996.

quatrième de couverture:

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article