Vaporetto 13 de Robert GIRARDI

Publié le par SarahMoon

CouvertureTitre original : Vaporetto 13, 1998
Traduction de Jean-Charles PROVOST
PRESSES DE LA CITE, février 1999
228 pages, catégorie / prix : 110 FF, ISBN : 2-258-05060-X 
Autres éditions: J'AI LU, 2002

Vaporetto 13 de Robert GIRARDI

 

Venise et sa lagune résonnent des cris de tous leurs fantômes...

     Sous la splendeur touristique de la Cité des Doges -ses canaux caressés par le soleil et ses gondoles charmantes — se dissimule un monde de brouillards glacés, de culs-de-sac humides où errent les spectres du passé déchu de la Sérénissime.

     Par une nuit d'insomnie, au fond d'une de ces ruelles singulières de la vieille Venise balayée par la brume et les ombres mouvantes, Jack Squire, un jeune courtier de Washington, fait la rencontre de Catarina, une femme qui exprime toute la nostalgie des siècles passés. Le mystère qu'elle dégage le fascine, jusqu'à l'accaparer corps et âmes, lui faire oublier sa mission, et l'entraîner dans un univers où le passé est inextricablement mêlé au présent.

     Jeune romancier américain talentueux, Robert Girardi évoque dans Vaporetto 13 comme dans La fille du pirate (Presses de la cité, 1998) son thème de prédilection : le mal-être d'un anti-héros de cette fin de millénaire hyper-matérialiste, confronté brutalement aux sortilèges mêlés de l'exotisme et des passions interdites.

quatrième de couverture:

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article